L’aire de rien

Accueil > Poésiques > Cadre noir

Cadre noir

1996, par Christophe Noisette

Quicaillerie
Antiquité
Place de la sobriété
Et ma vie qui fuit sur le pavé
Comme un chapeau poursuivi
Par un ivrogne
Bancal
Et la tristesse des cerfs-volants
Caresse l’espoir suranné
D’être heureuse.

Illusion au coeur de bois
Pourquoi jettez-vous la pierre
A un inconnu ?

Vous ne connaissez pas mon méfait,
Ni l’élégance de mon âme.

Arbitraire
Panneau devant une cathédral.
Le photographe est en colère

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.