L'AIRE DE RIEN | THEME | GEO | AUTEUR·TRICE

Menu

Menü

Eine neue Zeitung

Wie schmeckt es ?
Wir sind nicht die Ersten und werden die Letzten sein, eine Zeitung anfangen. Egal, wir haben Hunger und werden Kochen.
La soupe de Berlin, qu’est-ce que c’est ?
Wir wollen euch sättigen, und daher schlagen wir euch verschiedene und leckere Gerichte vor. Um gesund zu bleiben, sind unsere Gerichte onhe Multi-kulti und ohne Vorurteil. Berliner Suppe wird nicht jede Geschmack treffen aber allen Sprachen gefallen.
Berliner Suppe oder Gesichtsgulasch, egal, diese Zeitung passt jede Moment, auch wenn der Ofen angemacht werden soll.
Also was essen wir heute ?
Ein Kochtopf von Telemachos, Engela Markel, Werbung, Liebe und Leben. Und wenn ihr das Menü nicht verstanden habt, keine Sorge, ihr könnt immer die Sprachübungen einfach machen. Sonst geniesst. Gibt es eine Nachspeise ? Das ist DIE Frage.

Nouveau journal.

“Combien ça va coûter ?
Combien ça va goûter ?”
Bon on n’est pas les premiers, on n’est pas les derniers à lancer un nouveau journal sur les fourneaux des étalages.
On s’en fout, on a faim de faire.
“How long is Now ?”“Berliner Suppe, was ist das ?”
La soupe de Berlin veut rassasier, et pour cela, elle va vous faire goûter à tous les rateliers sans jamais tomber ni dans le multi-kulti ni dans les clichés. Et pour arriver à nos faims, nos chefs vous ont mijoté le meilleur de leur chaire. Bon bon le bouillon, nous avons cherché, non pas à plaire à tous les goûts, mais à toutes les langues. C’est pour cela que ceux qui liront le Menu ne pourront peut-être pas lire les articles qui suivent. Y por turno. Und wechselweise. Et réciproquement.
(Zavaient qu’à plus travailler à l’école !).

Trou Normand

L’assiette La sopa berlinesa est un journal de bouches. L’idée de départ était de faire un journal parlé : paru une seule et unique fois. Nous avions imaginé die Berliner Suppe comme un souper lors duquel chacun aurait donné son article à déguster, un peu comme cette parole donnée aux Sans papiers. La Soupe de Berlin aurait été un repas parlé. Mais finalement nous avons renversé la table et tiré la nape. Balivernes que tout cela ! Nous avons décidé de nous attabler à l’élaboration d’un journal haut en couleurs et en noir et blanc : La sopa berlinesa sera un journal papier, à chiffonner dans son sac comme un quatre heures emporté en prévision des heures creuses.

Alors à quelle sauce va-t-on être mangés ?

Attention au cheveu dans la soupe... Berliner Suppe vous refourgue une marmite de Télémaque en prise avec les publicités décadentes, des poèmes transis à point, épicé d’un odorant entretien avec Angela Merkel. Un régal de Berlin. Et n’oubliez pas d’ajouter votre grain de sel au débat sur le tourisme. Et laissez parler vos papilles. Laisser fondrent les mots, comme il vous plaira, ou dévorez-les comme des goulus, ca finira bien toujours au même endroit.

Et comme dessert ?

Nous vous proposons la crème du jeux de mot pour débutants espagnolos-germains. On se digérera le tout avec quelques belles images. Bravo l’artiste.