- THEME | GEO | AUTEUR·TRICE

Gendreck weg, 2008

Du 26 au 29 août, a eut lieu à Mainstockheim, en Bavière, l’annuel week-end des Faucheurs volontaires allemands, les Feldbefreiung. Gendreck weg (littéralement : virez-moi cette saleté génétique) est un mouvement qui pratique la désobéissance civile et l’action directe non-violente afin de "neutraliser" les champs transgéniques, qu’ils considèrent, à plus d’un titre, comme un danger inutile.

L’action a été menée de façon très organisée. Rien n’a été laissé au hasard et ce qui devait se produire s’est produit dans les meilleures conditions.
Qu’elle était la cible (die Ziel) de ces Felbefreiung : neutraliser un champs de maïs génétiquement modifié, le faire à visage découvert, devant les caméras et, une fois le champs arraché, piétiné,... se laisser (plus ou moins, on en reparlera) prendre par la Police, accepter le tribunal, en profiter pour en faire une tribune....
Et en tout point ce beau programme a été respecté... si ce n’est que l’étape tribunal aura lieu dans un ans environ et que nos chers faucheurs devront revenir dans la région, en Bavière, pour justifier leurs actions.

Le camp des faucheurs a été dressé sur les bords du Main... une petite prairie entourée de champs de maïs conventionnel, c’est-à-dire hybride F1... comprenne qui pourra ;) .
Le samedi a été consacré à des ateliers : jeux de rôles, action training, débat - discussion. Tous au long du week-end, le Sabot, fameuse et délicieuse vokü de combat, nous a regalé véganement... Une table, un peu à l’écart, offrait des fromages et du miel, produits par certains des agriculteurs présents. Faut pas tout mélanger. Et surtout, à l’élaboration méthodique, méticuleuse, millimètres par secondes, l’action de la nuit à venir... Rien ne fut laissé au hasard, je l’ai déjà dit... Par petit groupe de quatre cinq personnes, les faucheurs sont partis du camp, dans la nuit, évitant la route, ... un pont éphèmere et précaire avait été dressé pour l’occasion... des voitures attendaient à un kilomètre du camp... et par des routes et des contre tours a déposé son lot de


Gendreck weg, 2008 : la manifestation


Gendreck weg, 2008 : l’action


Gendreck weg, 2008 : le camp


Gendreck weg, 2008


Planet Diversity - La conférence et les ateliers

Les 13, 14 et15 mai, à Bonn, en parallèle aux discussions sur le protocole de Cartagena, la société civile internationale s’est réunie, pour réfléchir et proposer des solutions pour une agriculture locale, biodiverse, et sans OGM.

Conférence de presse Benny Haerlin et Percy Schmeiser Vandana Shiva et Mamadou Goita L'agriculture paysanne peut nourrir le monde Art Art Pause café Plénière Vidéo L'agenda des femmes L'agenda des femmes 2 Merci aux traducteurs Présentation de Planet Diversity à la CDB Portrait

Planet Diversity - La manifestation et le festival

Alors que les négociations sur le Protocole de Cartagena s’ouvrait, sous les auspices des Nations unies, une importante et très colorée manifestation a souhaité rappeler aux négociateurs que la diversité, tant culturelle que biologique est le gage de la survie de l’humanité, face aux aléas, notamment climatiques, que le futur nous réserve.

Maïs géant du BUND Banderole africaine Les Suisses Mamadou Goita La diversité en acte Danse andine Danse andine 2 Les tracteurs en tête de cortège Les vaches avec nous Kein strom aus palm öl Good food statt genfood Gentechfrei Marionnettes Pas d'expérience sur les animaux Agro-carburant Seehofer-Art Foule bigarrée Un public cosmopolite Marionnettes au repos Le festival sous le signe du maïs Multilinguisme Agrosprit nein !

Mit dem Essen spielt man nicht !

Mit Grossballons gegen Gentechnik
Mehr informations unter : http://www.gentechnik-stoppen.de.


AG des Faucheurs volontaires, 2007

Les 23 et 24 juillet 2007, s’est tenue à Riec-sur-Belon (Bretagne) l’Assemblée générale des Faucheurs volontaires d’OGM, à laquelle participait environ 500 militants.

L'AG Arnaud Apoteker et Michel Dupont T-shirt Arnaud Apoteker Burger Cacaravane José Bové François Roux Sieste Thierry

Gatersleben : non à la contamination de la banque de gènes

Le 21 mai 2007, à 12h mois 05, à Gattersleben, envrion deux cents manifestants se sont rassemblés pour dénoncer la contamination génétique. Cette manifestation était soutenu par une quarantaine d’organisations, dont de nombreuses organisations liées à l’agriculture biologique.

Gentechnik - und wer tragt das RISIKO ? Manipulat Enfant Contraste La police nous accompagne Petit tracteur deviendra grand Rette die Genbank Gattersleben Felder ohne GEN-Technik Jürgen Holzapfel Stoppt Genplanze Les coquelicots saluent la manifestation Vue d'ensemble Ohne Gentechnik, ohne Monsanto Biotechnologiepark Gatersleben Gentech Saatgut macht Bauern rechtlos Gentechnik : Bleib mir vom Acker ! (BUND) Des subventions inégales Gegen GEN-Food Kein Gen-weizen Keine Landverpachtung an Gen-Anbuer KEIN Le podium Rencontre avec le directeur de l'IPK
Le 21 mai 2007, à 12h mois 05, à Gattersleben, envrion deux cents manifestants se sont rassemblés pour dénoncer la contamination génétique. Cette manifestation était soutenu par une quarantaine d’organisations, dont de nombreuses organisations liées à l’agriculture biologique.
Le but de cette manifestation était de dénoncer des essais en champ de blé transgénique. Ces essais sont réalisés par des entreprises privées, sur des terres appartenant à l’IPK - l’Institut Leibniz de génétique végétal et de recherche sur les plantes de culture, Institut für Pflanzengenetik und Kulturpflanzenforschung - , une très importante banque de gènes allemande, qui possède notamment plusieurs centaines variétés de blé. Or, pour les besoins de la préservation, l’IPK doit replanter régulièrement les variétés conservées, d’où la possibilité qu’elles se croisent avec des variétés GM, expérimentées non loin.
Les organisations dénoncent cette collusion et craignent une contamination irreversible de la banque de gènes.
L’autorisation de l’essai a été donnée par le ministère fédéral allemand de la protection des consommateurs et de la sécurité alimentaire (BVL), le 23 novembre 2006 sur une surface de 1200 m2. Cette autorisation est valable jusqu’en 2008. Les entreprises qui réalisent les essais s’intéressent aussi aux colza transgéniques destinés aux agro-carburants.
En savoir plus (en allemand) : http://www.biopiraterie.de/index.ph...
Forum Civique Européen, Jürgen Holzapfel
e-mail : ulenkrug@t-online.de

D’autres photos sont aussi disponibles sur cette page : http://www.lairederien.net/Gatersleben/


Libérons la diversité (Halle)

A Halle (Allemagne) s’est tenu, les 19 et 20 mai 2007, le troisième séminaire européen "Libérons la diversité".

Banderole La salle et le podium Participants Didier Meunier, Kokopelli D. Meunier, Admed Taheri (CENESTA, Iran) Blanche (Kokopelli) et Gebhart Rossmanith (Semences jardinières, Allemagne) Participants (2) Différentes variétés de blé Atelier Atelier sur les ressources génétiques Même à l'heure de la pause Anne Berson (Bédé), Almut Hahn (ASPSP, Sénégal) etMartina Widmer (Longo Maï)

Avec ce 3ème séminaire européen, nous voulons renforcer la collaboration des acteurs de la bio-diversité comme patrimoine.

Les deux premiers séminaires ont été organisés à Poitiers France en 2005, et à Bullas (Espagne) en 2006. Ils ont permis avant tout un échange entre des organisations du Sud et de l’Ouest de l’Europe.

Pour la préparation de ce séminaire, 3 organisations en Allemagne se sont fédérées :
- « Buko- Kampagne gegen Biopiraterie » coordination fédérale pour la campagne en
Allemagne contre la bio-piraterie
- « Interessengemeinschaft für gentechnikfreie Saatgutarbeit » groupement d’associations oeuvrant pour la semence sans OGM
- Forum Civique Européen

Cette rencontre est l’occasion d’élargir le réseau aux organisations de l’Est et du Nord
de l’Europe. Il s’agira de rassembler les producteurs de semences et les organisations
engagées dans la défense du droit des paysans à cultiver et ressemer leurs propres semences.
L’idée d’organiser ce séminaire en Allemagne a germé en réaction à la décision du Leibniz- Institut für Pflanzengenetik und Kulturpflanzenforschung (IPK) à Gatersleben (l’Institut « Leibniz » pour la recherche sur les plantes cultivées et le génie génétique) de procéder à des semis en plein champ de blé OGM. Ce fait affecte directement le travail de toutes les initiatives oeuvrant pour le maintien de la semence paysanne et appelle à une réaction commune.

Les banques de semences sont des fondations publiques et ont le devoir de conserver,
de maintenir et de mettre à disposition du public la bio-diversité cultivée. L’Institut IPK de Gatersleben est un des plus grands conservatoires en Europe et était jusqu’à présent un partenaire important pour tous ceux qui utilisent et maintiennent des variétés traditionnelles. Il y a quelques années l’Institut IPK a engagé une collaboration avec de grandes entreprises de semences et de biotechnologies entre autres la multinationale de la chimie BASF, ce qui ouvre la voie à la privatisation des ressources génétiques conservées.

La proximité de cultures en plein champ de plantes génétiquement modifiées au sein
du conservatoire IPK induit un risque de contamination des variétés traditionnelles, et met l’Institut en contradiction avec sa mission de conservation des espèces. Les essais de cultures en plein champ de blé génétiquement modifié ont provoqué de vives protestations, le blé, sélectionné depuis des milliers d’années, aliment de base dans nos pays, revêt une importance toute particulière dans la culture européenne.

Lire l’invitation dans son intégralité : http://www.gmo-free-regions.org/fil...
Le 21 mai, suite à ce séminaire, une manifestation devant le siège de l’IPK à Gatersleben a été organisé : http://www.lairederien.net/article.....
Voir les photos de la manifestation : http://www.lairederien.net/rubrique...

D’autres photos du séminaire sont accessibles ici : http://www.lairederien.net/Halle/in....


Gendreck weg, 2007

Du 19 au 22 juillet 2007, s’est tenu le troisième rassemblement des faucheurs volontaires allemands, plus connu sous le nom de Gendreck weg. Au programme, des débats, des manifestations et, pour certains d’entre eux, une petite action de fauchages (en allemand :Freiwillige Feldbefreiung, libération volontaire de champ).


AG des Faucheurs Volontaires, 2006


Journée Internationale d’Opposition aux OGM (JIGMOD), 2006

Le 8 avril 2006 a eut lieu la troisième journée internationale d’opposition aux OGM. A Paris, les associations et citoyens se sont retrouvés sur la place, devant la mairie du 2ème arrondissement.
Pour en savoir plus : Altercampagne, http://altercampagne.free.fr/

Logo de la JIGMOD La mort est riche Badge OGM Badge OGM

Entre la loi et le tribunal, les OGM font le grand écart

La question des OGM est traitée à deux niveaux, d’une part par un processus législatif et d’autre part, par des actions citoyennes, dont l’issue est souvent le procès.
En France, l’année 2006 a déjà eu son lot de procès et une législation est actuellement en cours de débat au Parlement. Or, il n’est pas rare que des conflits émergent entre es deux pouvoirs. D’ailleurs, à y regarder de près, le projet de loi français va déjà à l’encontre des décisions de justice récemment adoptées.
En janvier, le Tribunal de Versailles prononçait la relaxe des neuf membres de la Confédération paysanne, poursuivis pour le fauchage de Guyancourt, au nom de "l’état de nécessité". Or un article de ce projet de loi précise spécifiquement que la destruction, la dégradation ou la détérioration d’OGM est punie par le code pénal.
En avril, le Conseil d’Etat annulait deux autorisations d’essais de maïs GM de Monsanto - contestées par le Modef, un syndicat agricole - notamment du fait du manque de données concernant leur localisation. Pour le Conseil d’Etat, ces informations sont nécessaires pour évaluer l’impact des essais sur la santé et l’environnement. Or, le projet de loi reste globalement flou sur cet aspect. Pour les déclarations de mises en culture de PGM commerciales, les informations obligatoires prévues par la directive 2001/18 ont été traduites par l’article 20 qui précise que "toute personne cultivant des OGM doit déclarer auprès de l’autorité administrative les lieux où sont pratiquées ces cultures". Sans plus de détail sur la future existence du registre et la nature des informations qui seront rendues publiques. Et le Sénat a d’ores et déjà voté un amendement pour en limiter la précision en demandant une localisation à l’échelle du département, et non à celle de la commune ou de la parcelle.
Enfin, en matière de transparence, le Ministère de l’Agricul-ture continue de "consulter" les Français sur les essais en champs d’une façon particulièrement saugrenue : une consultation de quinze jours sur Internet - même prolongée d’une semaine sous la pression citoyenne, est-ce réellement une consultation publique ? Le résultat de cette consultation sera-t-il aussi peu suivi d’effet que les années précédentes où la majorité des réponses furent défavorables aux essais, ce qui n’a pas empêché le Ministère de les autoriser ? Et tout récemment, le Commissaire du gouvernement demandait au Tribunal Administratif de Clermont-Ferrand d’annuler les autorisations d’essais en champs de maïs GM à des fins thérapeutiques données par le Ministère de l’Agriculture à Meristem Therapeutics, arguant notamment que la consultation préalable du public seulement par voie électronique est contraire à la Convention d’Aarhus.
Alors les députés prendront-ils en compte ces décisions de Justice quand ils voteront ce projet de loi ?


Non au projet de loi sur les OGM

Manifestation devant le Sénat (Paris) en mars 2006, pour dénoncer le projet de loi sur les OGM, jugé trop permssif par les associations écologistes et la Confédération paysanne.

Olivier Keller, porte-parole de la Confédération paysanne Semons un avenir sans OGM Pancartes Opération de semis volontaire Apiculteur Convergence des luttes Ni CPE, ni CDI, ni OGM Le cortège Jean-Baptiste Libouban Arnaud Apoteker (Greenpeace) José Bové Apiculteur Quick

Après un pic-nic dans le jardin du Luxembourg, la manifestation s’est mise en marche, boulevard Saint Michel, pour se rendre devant le Sénat. Une délégation de cinq personnes a pu alors participer aux débats sénatoriaux sur le projet de loi.


Brevets sur les semences

Campagne menée par les Amis de la Terre, la Coordination de Défense des Semences Fermières, et Déclic... association qui a pour vocation de sensibiliser le public étudiant à la solidarité internationale.


Conférence de presse de Percy Schmeiser

Conférence de presse de Percy Schmeiser, agriculteur victime de contamination génétique et accusé de "violation de droits de propriété intellectuelle".

Ces photos ont été réalisées dans une salle de l’Assemblée Nationale lors d’une conférence de presse de Familles Schmeiser (Canada) et Wiley (Etts-Unis), en compagnie de Marie Hélène AUBERT, alors députée verte. Toutes deux ont vu leurs champs contaminés par des organismes génétiquement modifiés et ont subit des poursuites judiciaires de la part de Monsanto.
Pour en savoir plus : http://www.infogm.org/article.php3?...