L'AIRE DE RIEN | THEME | GEO | AUTEUR·TRICE

Chant optique, Léonard Salle, #NuitBlanche 2020

Chant Optique, l’exposition de Léonard Salle, est une installation hors du cadre conventionnel : les supports mobiles révèlent les projections lumineuses. Tout évolue et se transforme grâce aux mouvements extérieurs. Le public est invité à déambuler dans cet univers de lumières et de couleurs, de formes insaisissables et fugaces.
Perpétuellement mouvant, le mobile attrape, dévoile et dissimule la diapositive projetée, l’inscrit dans une réalité sensible et révèle poétiquement la possibilité de cette image d’exister dans plusieurs états au même moment.
Chant optique n’est pas limité à l’espace comme simple décor d’une performance ayant un début et une fin, mais se veut offert à l’individu, approprié par celui-ci au service du propre usage qu’il fait de la nuit.
Si Léonard utilise des appareils désuets, le rendu est tout à fait moderne.
Il a présenté son travail à la #NuitBlanche 2020 dans les locaux de la maison du projet du ParisArtLab.
Nous, Sarah Escola et Christophe Noisette, avons tenté de rendre compte photographiquement de ce travail artistique incroyable. Nous espérons que ces images vous inciteront à le contacter pour qu’il puisse exposer sa magie partout.

La maison du projet ©Christophe Noisette  ©Sarah Escola  ©Sarah Escola  ©Sarah Escola  ©Sarah Escola  ©Sarah Escola  ©Christophe Noisette 08. ©Christophe Noisette  ©Christophe Noisette Explications ©Sarah Escola Il était une fois...  ©Sarah Escola 12. ©Christophe Noisette  ©Sarah Escola  ©Sarah Escola  ©Christophe Noisette  ©Christophe Noisette  ©Christophe Noisette  ©Christophe Noisette  ©Christophe Noisette  ©Christophe Noisette  ©Christophe Noisette  ©Christophe Noisette  ©Christophe Noisette  ©Sarah Escola  ©Christophe Noisette  ©Christophe Noisette  ©Christophe Noisette  ©Sarah Escola  ©Sarah Escola  ©Sarah Escola  ©Sarah Escola  ©Sarah Escola  ©Sarah Escola  ©Christophe Noisette  ©Christophe Noisette

Le texte de présentation est inspiré de celui que Leslie Veisse, commissaire de l’exposition, a rédigé.